NOUVELLE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LE VIOL

Communiqué du 08-11-2016


A l'approche de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre 2016, 
le Collectif Féministe Contre le Viol lance le 15 novembre 2016 une nouvelle campagne pour faire connaître le dispositif d’aide aux victimes de viol, Viols-Femmes-Informations - 0800 05 95 95.

« Le viol est un crime que subissent en France plus de 86 000 femmes adultes chaque année. Près de de 90 % des agresseurs sont des proches. La souffrance des victimes est majorée par la honte, la culpabilité, l’absence d’écoute et de compréhension auxquelles elles se heurtent, d’autant plus que le violeur est souvent une personne de leur entourage » déclare Mme La Dre Emmanuelle Piet, Présidente du Collectif Féministe Contre Le Viol.

« A qui en parler ? Qui peut l’entendre ? Qui peut comprendre ? Victime d’un viol, une femme a besoin qu’on lui dise que le seul coupable et responsable est celui qui a commis les faits, qu’elle n’y est pour rien et qu’on peut l’aider. Victime d’un viol, elle a besoin d’écoute, de soutien, de justice, de soins. Elle pourra alors surmonter les effets du viol, faire valoir ses droits, reprendre sa route. » rappelle le Dr Gilles Lazimi, Coordinateur de la campagne.

« Libérer la parole est la première étape de la reconstruction d’une victime de viol » rappelle Mme Marie-France Casalis, responsable des formations au CFCV. 

La campagne débutera le 15 novembre 2016 sur plus de 10 chaînes de télévisions (TF1, NT1, Histoire, Ushuaïa TV, Canal+, ITélé, D8, LCP, Elle Girl, etc) et sur Internet.

Conçue et réalisée bénévolement par l’agence CLM BBDO et Wanda Productions, elle est axée sur la difficulté pour les victimes de viol à trouver la/le bon-ne interlocutrice/interlocuteur pour parler, se confier et être aidées… La bonne interlocutrice ou le bon interlocuteur, pour comprendre qu'elles ont subi un viol et ainsi être accompagnées et se reconstruire.

Après un viol, pour en parler, pour être aidée et soutenue, les forums internet et les réseaux sociaux ne sont pas les bons interlocuteurs, rappelle le Dr Gilles Lazimi. 

Aujourd’hui, quand une femme se pose une question, elle va très souvent chercher la réponse sur des forums internet, même lorsqu’il s’agit d’une question concernant un sujet aussi grave que le viol. La campagne utilise ce point de départ pour rappeler que le bon réflexe à adopter est de poser ces questions à de véritables professionnelles en appelant Viols-Femmes-Informations - 0800 05 95 95

Pour télécharger le dossier de presse, veuillez cliquer ICI

 


 


> Télécharger le document