Le "docteur" HOAREAU, condamné mais en voyage !

Communiqué du 19-05-2005

Communiqué de presse à l’AFP le 19 mai 2005

Malgré les alertes données par les partie civiles, le mis-en-cause pour viols de ses patientes n’était pas considéré comme suffisamment dangereux pour être préventivement retenu par la justice avant son procès en Cours d’Assises.

Comme le craignait le Collectif Féministe Contre le Viol (partie civile contre le docteur Hoareau), laisser comparaître libre un tel mis-en-cause était un risque important. En effet, monsieur HOAREAU (son interdiction définitive d’exercer vient d’être prononcée), ayant usé de ses fonctions thérapeutiques pour agresser sexuellement et violer plusieurs de ses patientes sous hypnose et même sous drogues pour certaines, a été jugé hier en son absence. Les Assises de Paris le condamnent à 15 ans de réclusion criminelle (ferme) et à des dommages pour les victimes.

Les victimes sont-elles apaisées par la justice rendue ? Pas exactement puisque... le condamné est libre quelque part à l’étranger d’où il a communiqué qu’il allait subir une modification chirurgicale de la face ! Pour l’instant donc, cet agresseur "voyage" sur notre continent et bientôt, on ne pourra plus reconnaître son visage...