« A thousand girls like me »

« A thousand girls like me » est un documentaire de Sahra Mani. Basé sur une histoire vraie, il brise le tabou de l’inceste en Afghanistan et raconte le combat de Khatera, victime de son père.

 

Viols Femmes Informations
0 800 05 95 95

Anonyme et gratuit, y compris depuis les portables
Du lundi au vendredi, de 10h à 19h

Appel à témoignages : vous avez été victime d’agressions sexuelles et/ou de viol commis par un comédien de doublage de films en Ile de France

Appel à témoignages

Appel à témoignages : vous avez été victime d’agressions sexuelles et/ou de viols commis par un comédien de doublage de films en Île de France.

Appelez-nous au 0 800 05 05 95 95

Après un viol, parler c’est commencer à se reconstruire

Pour les personnes qui souhaitent témoigner
vous pouvez appeler sur le 0.800.05.95.95, Viols-Femmes-Informations
un numéro national anonyme et gratuit, du lundi au vendredi, de 10h à 19h.

Viols Femmes Informations

0 800 05 95 95

Pétition

Vous pouvez également signer la pétition pour qu’un nouvel article soit ajouté au Code de Déontologie Médicale ainsi rédigé : « Le médecin doit s’interdire toute relation sexuelle avec les patients dont il a la charge » sur www.atoute.org/n/article366.html

Appel à témoignages : Vous avez été victime d’agresseur(s), en Île de France, se servant du bondage/ shibari/ BDSM…

Appel à témoignages

Vous avez été victime d’agresseur(s), en Île de France, se servant du bondage/ shibari/ BDSM… pour commettre un viol ou une agression sexuelle. Vous n’êtes peut-être pas la seule.

Appelez-nous au 0 800 05 95 95

Après un viol, parler c’est commencer à se reconstruire

Pour les personnes qui souhaitent témoigner
vous pouvez appeler sur le 0.800.05.95.95, Viols-Femmes-Informations
un numéro national anonyme et gratuit, du lundi au vendredi, de 10h à
 19h.

Viols Femmes Informations

0 800 05 95 95

Vous pouvez également signer la pétition pour qu’un nouvel article soit ajouté au Code de Déontologie Médicale ainsi rédigé : « Le médecin doit s’interdire toute relation sexuelle avec les patients dont il a la charge » sur www.atoute.org/n/article366.html